Réfrigération de l'eau

 
La réfrigération de l'eau de nos aquariums nous pose toujours un problème soit au niveau coût, soit au niveau encombrement, soit au niveau sonore voire même un panachage de ces inconvénients.

La solution la plus simple pour y remédier, mais aussi la plus onéreuse, consiste a acheté un groupe froid spécialement étudié à cet effet. Une deuxième solution est le « bricolage » ; c'est celle qui est présentée ici. L'originalité de la solution proposée est l'adaptation d'un groupe froid servant à refroidir de la bière pour refroidir nos aquariums.

En fait, il s'agit tout simplement d'adapter un appareil servant un refroidir un liquide (de la bière) pour qu'il puisse refroidir un autre liquide (de l'eau de mer) !
 
 
1ère étape : Trouver le refroidisseur
 
Le moyen le plus simple de dénicher l'objet tant convoité est de se rendre chez « un distributeur de boissons » ; entendez par là un fournisseur de cafés, bars ou autres en boissons (cf rubrique « Bières, boissons (gros) » des pages jaunes de l'annuaire France Télécom).
Ces professionnels déclassent régulièrement ce type d'appareils pour diverses raisons. Il vous sera donc facile de vous en procurer auprès d'eux gratuitement voire contre une somme modique.
 
 
2ème étape : Réviser le refroidisseur
 
Le ou les refroidisseurs que vous venez d'acquérir ont été déclassés ; il vous faut donc les réviser afin de leur donner une nouvelle jeunesse.
Pour ce faire il suffit de se rendre dans un lycée technique ou un centre de formation où vous rencontrerez certainement des enseignants toujours enclins à faire réaliser ce genre de travaux par leurs élèves.
 
 
3ème étape : Adapter le refroidisseur
 
Vous possédez maintenant un appareil efficace et en parfait état de marche, qu'il suffit d'adapter à la réfrigération de l'eau de mer.
Cette adaptation consiste tout simplement à intégrer dans la cuve 6 mètres ou plus de tuyau en silicone ou en plastique d'un diamètre de 12-16. Ce tuyau peut-être enroulé autour d'un morceau de tube en PVC de 80 ou 100 mm.
 
 
4ème étape : La mise en route
 
La cuve du refroidisseur est remplie d'eau douce.
Le refroidisseur est relié à une pompe de 1000 l/h se trouvant dans le filtre et l'eau réfrigérée en directement refoulée dans l'aquarium (450 l.) près d'une pompe de brassage. Le débit de l'eau de mer dans le serpentin du refroidisseur est régulé par un système de robinets placés en entrée en en sortie de celui-ci. Son déclenchement est piloté par le thermostat intégré d'origine au groupe.
Pour une plus grande efficacité il peut être utile de placer un diffuseur ou une petite pompe dans la cuve du refroidisseur.
 
 
Joel LANDURE - Brest
 
 

 

Schéma de principe
 
Exemple d'encombrement 48 x 32 x 31 cm (L x l x h).
 
 
 
 
 
Témoignage : N'arrivant pas à en trouver un d'occasion, j'en ai acheté un chez BUFFALO à Montrouge (Voir les Bonnes adresses de MARS), pour 4000 FTTC. Ce groupe de la marque MTP, équipé d'une cuve de 25 litres et d'une puissance de 400 W, est aussi silencieux qu'un frigo normal. Pas de nuisance sonore à déplorer donc (le groupe est camouflé dans mon salon). L'eau de mon aquarium est puisé dans ma décantation par une pompe Maxi Jet 1000 qui y est immergée, et envoyée dans un serpentin de 6 mètres noyé dans la cuve pleine d'eau du groupe de froid. Le Groupe possède 9 niveaux de règlages, qui permettent de fixer la température minimal de la cuve. Par exemple, sur la position 2, le groupe descendra la cuve à 8°C puis se coupera jusqu'à ce que l'eau atteigne 11 °C (les 400 W de consommation sont donc intermittents). Sur la position 3, la température descend à 6°C. Utilisant en ce moment un réacteur à calcium (Visio-Réacteur), j'ai besoin d'une certaine quantité d'évaporation. Le groupe est donc règlé sur la position 2, malgré les 32/34 °C qui règnent actuellement dans mon salon chaque jour, car si je pousse le règlage du refroidisseur, je n'évapore plus rien. Cela permet ainsi au ventilateur de travailler un peu pour évaporer. J'estime que le seul ventilateur (40 W) permet de gagner 3°C sur la température de la pièce. Cependant, avec plus de 30°C, en ne faisant que ventiler, j'aurai eu comme l'année dernière plus de 10 litres d'évaporation par jour (avec 28°C dans le bac à condition de baisser la durée d'éclairage à 6 H au lieu de 10), ce qui est excessif avec un réacteur à calcium performant par rapport à la taille de mon bac ! Avec le couple Refroidisseur de Bière/Ventilateur, je maintiens la température du bac entre 25 et 26,5 ° (matin et soir), malgré 34°C dans la pièce (température résultant en partie de l'air chaud généré par le groupe, des HQI, et des 30°C quotidiens à l'extérieur en ce moment). La nuit, la température descend d'un degré toutes les 3 heures. Le groupe étant fait pour générer de la glace, il me semble parfaitement possible de faire descendre la température de mon bac de 600 L à n'importe quelle température, pour peu que le groupe puisse rejeter l'air chaud vers l'extérieur de la pièce.
 
En conclusion, pour la moitié du prix d'un appareil du commerce aquariophile capable de gèrer un bac de même volume, j'ai un appareil de fabrication locale (donc facile à faire réparer !) très puissant et peu gènant. Son seul inconvénient par rapport à un appareil aquariophile : il n'est pas prévu pour maintenir une température extérieure élevée (25° par exemple), et il vous faudra donc utiliser en parallèle soit un thermomètre électronique associé à un relai, soit un système de programmateur électrique afin de ne pas faire chuter la température de votre bac trop bas.
 
 
Fabrice POIRAUD-LAMBERT
 

© Copyright 1997 - All Rights Reserved